[TUTO] Changement des silentblocs de train arrière sur Polo

Ce n’est pas parce que c’est l’hiver que l’on va stopper les réparations ou les améliorations sur la Polo 😀 .



Dans cet article je vais tenter de vous expliquer comment j’ai procédé pour le changement des silentblocs de train arrière sur Polo.

Difficulté

4

Comme vous verrez par la suite il n’y a pas de réelle difficulté dans cette opération. Être 2 sera un plus pour 2 opérations (la purge du circuit de freinage et la repose du train arrière).

Dans mon cas j’étais tout seul et je n’ai pas galéré plus que ça 😉 .

Les outils nécessaires

  • Cric
  • Chandelles
  • Clé plate de 8, 10, 11, 13, 15 et 17
  • Douilles de 10, 15 et 17
  • Extracteur à 2 griffes OU tige fileté de 10, 2 écrous M10, 2 rondelles larges pour du 10 (j’ai pris du 12) un bout de fer plat épais (ou profilé carré)
  • 1 gros marteau
  • 1 jet
  • 1 scie à métaux (normalement pas besoin mais bon…)

Le consommable

  • 2 Silentblocs (origine ou semi rigide, c’est vous qui voyez ! )
  • Un peu de liquide de frein
  • (facultatif) Vis de palier x2 (réf VW : N90130001)
  • (facultatif) Rondelle pour vis de palier x4 (réf VW : N01152711)
  • (facultatif) Écrou pour vis de palier x2 (réf VW : N10209009)
  • (facultatif) Écrou pour vis d’amortisseur x2 (réf VW : N10209009)
  • (facultatif) Vis d’amortisseur x2 (M10x82, plus dispo chez VW)
  • (facultatif) Vis de maintien du palier x6 (plus dispo chez VW)

Pour les vis/écrous facultatifs je vous ai mis les informations dans le cas où vous tomberiez sur des vis trop rouillées/abîmées pour être remontées. Personnellement je n’ai changé que les vis/écrous/rondelles de paliers, les autres étaient encore en bon état.

Préparation

Comme pour chaque opération se situant sous la voiture nous devons commencer par la mettre sur chandelles. Une fois les 2 chandelles correctement mises en place nous pouvons retirer les 2 roues arrières et commencer à faire les curieux en regardant tout ce qu’il nous faudra démonter pour accéder à nos Silentbloc.

Démontage

Si vous avez regardé sous votre voiture vous avez dû remarquer qu’il y aura quand même pas mal de chose à démonter avant de pouvoir réellement attaquer le changement.

En effet, nous devront démonter la partie freinage mais également les amortisseurs.

Frein à main

Nous allons commencer par le frein à main car c’est la seule étape qui demande à faire un tour dans l’habitacle, toutes les autres se feront couché sous la voiture…

Côté habitacle donc, on desserre presque totalement la vis de réglage qui est située sous le levier de FAM (clé de 10) :

Vis de tension du frein à main

Je n’ai pas osé la dévisser totalement car je me suis dit que ce serait toujours ça de gagné au remontage !

Pour accéder plus facilement à cette vis j’ai retiré mes sièges ainsi que la moquette (car de toute façon je ne comptais pas la garder, j’en ai profité ^^ ) :

Vis de tension du frein à main (2)

Une fois totalement desserrée on peut passer sous la voiture pour déconnecter notre câble de frein à main. Celui-ci est en fait constitué de 3 câbles :

  • 1 avant
  • 2 arrières

Ceux qui nous intéressent sont les 2 arrières qui sont reliés aux tambours. Il y en a un de chaque côté du train. Ils sont reliés au câble avant par une cage en métal. Il faut les retirer de cette cage. Pour les retirer il faut amener la tête de nos câbles dans l’entaille de notre cage pour les libérer.

En photo les fameuses cages :

Cage

cage

cage

Une fois le câble libéré on obtient ceci :

cable de FAM

cable déposé

Durites de freins

Tant que l’on en est à s’occuper du freinage autant finir cette partie en s’occupant maintenant des durites.

On peut les déconnecter à 2 endroits, soit côté caisse soit côté train. Le côté train étant bien plus accessible on va défaire de ce côté-ci 🙂 .

Une petite photo du côté passager, c’est exactement la même chose côté conducteur.

Durite de frein

Avec une clé de 11 et une de 15 on desserre totalement notre durite. Un peu de liquide va couler, mettez un récipient en dessous pour ne pas tout salir 🙂 .

Débloquage des durite de frein

Durite dévissée

N’oubliez pas de nettoyer tout ça avant le remontage afin d’éviter que de la poussière vienne empêcher un freinage correct.

Amortisseurs

Maintenant que les durites de freins sont déconnectées nous pouvons nous occuper des amortisseurs. Ne défaites jamais vos amortisseurs avec vos durites branchées si vous ne mettez pas un cric pour soutenir votre train arrière. En effet, les amortisseurs seront remplacés par nos durites, pas top pour elles…

Ici il nous faut une clé plate de 17 (ou 16 suivant votre écrou…) et cliquet avec douille de 17, rien de bien compliqué comme le montrent ces 3 photos :

écrou d'amortisseur

Tête de vis d'amortisseur

Vis d'amortisseur débloquée

Silencieux d’échappement

Le train arrière étant placé entre le châssis et le silencieux il nous faut le « déconnecter » partiellement afin d’extraire le train par la suite.

Il est simplement maintenu par 2 caoutchoucs qu’il faut faire sauter de leur emplacements :

Caoutchouc de maintien du silencieux

Fixation coté chassis

Suivant leur état profitez-en pour les remplacer, ce n’est pas bien compliqué… 😉

Dépose du train arrière

Maintenant que tous les « accessoires » sont démontés nous pouvons enfin déposer le train arrière !

Il est maintenu des 2 côtés par 3 vis. 2 photos valant mieux qu’un long discours je vous montre où elles sont situées.

Vis de fixation du train arrière coté caisse

Vue sur les trous de passage des vis

N’hésitez pas à soutenir votre train arrière par 1 ou 2 crics au moment de la dépose des vis…

Dépose des SB

Tout ça pour en arriver là !

Une dernière vis à enlever et nous pouvons accéder au SB. Avec le temps il se peut que la vis se soit soudée avec la partie métallique de votre Silentbloc, ce fut mon cas…

Train / SB / Vis

On peut alors retirer le SB avec un marteau et un jet :

Marteau + Jet et c'est parti !

Les anciens SB...

Comme nous pouvons le voir une vis est venue avec sur l’un des 2…

Pose des nouveaux silentblocs

Nous commençons par l’incontournable Avant/Après :

Comparatif avant/après

Pour la pose des nouveaux Silentbloc soit nous avons de la chance et avec une massette en caoutchouc nous arrivons à faire rentrer nos nouveaux SB dans leurs emplacements sans trop de difficulté soit il faudra sortir l’artillerie lourde…

En parlant d’artillerie lourde (l’extracteur à 2 griffes fait aussi l’affaire si vous avez la chance d’en avoir un 😉 )…

Mise en place du nouveau SB

Il ne reste plus qu’à visser notre écrou pour faire rentrer en douceur le Silentbloc dans son emplacement.

Et une fois rentré entièrement :

SB installé

Une autre vue

Nous pouvons remettre le palier en position. Nous ne le serrerons pas entièrement pour l’instant, nous attendrons que le train arrière soit remis en place 😉 .

Système remis en place

Remontage

Comme souvent il nous suffit de reprendre les étapes du démontage en sens inverse 😉 .

Train arrière

C’est là que vous aurez besoin d’une seconde paire de mains. Étant seul pour cette opération je me suis aidé de 2 crics (1 aurait suffit) pour venir le mettre en position. Une fois amené où il faut j’ai commencé à mettre 1 vis de chaque côté, puis 1 seconde, puis la troisième.

Lorsque toutes les vis sont en position nous tentons de le caler correctement dans ses anciennes marques (même si de toute façon il faudra aller faire un parallélisme par la suite).

Les 6 vis doivent être serrées à 120N.m.

Amortisseur

La vis doit être serrée à 45N.m.

Palier

Maintenant que l’amortisseur est en place nous pouvons le bloquer.

Le couple de serrage pour cette vis est : 40N.m.

Silencieux d’échappement

Nous remettons les 2 caoutchoucs et le tour est joué. Pour se simplifier la chose nous pouvons mettre un cric sous le silencieux pour l’amener à hauteur.

Caoutchouc de maintien du silencieux

Canalisation de freinage

Prenez une clé de 15 et une clé de 11 puis resserrez l’ensemble en prenant bien soin de ne pas faire tourner la durite souple sous peine de la déchirer.

/! Il ne faudra pas oublier de faire une petite purge une fois la Polo de nouveau sur ses roues !

Frein à main

La dernière étape avant de pouvoir remettre votre Polo sur roues !

Une fois les câbles reconnectés ensembles via les cages métalliques nous pouvons repasser dans l’habitacle pour retendre le câble.

Réglage du FAM

Conseil pour la tension du câble :

Lorsque le FAM n’est pas tiré votre roue doit pouvoir tourner librement et lorsque vous tirez le FAM vous ne devez pas avoir une course trop importante avant de bloquer totalement vos roues. Logique me direz-vous…

Conclusion

Une fois vos roues remises et correctement serrées (90N.m) vous pouvez reposer la polo sur ses 4 fers et profiter à nouveau d’un châssis sain !

Bonne bricole à vous et à très vite pour de nouvelles astuces !